More in this category:
19/10/2016 par

Aventures Alaskiennes

Un drôle de sentiment nous envahit dès que nous arrivons vers les îles Alétouiennes après 5 jours de navigation un peu rude dans la mer de Béring. Le contraste entre les dunes sans végétation du Nord-Ouest et cette chaine d’îles volcaniques est impressionnant. Ici, il y a pratiquement un aigle sur chaque arbre et autant de saumons que de cailloux dans la rivière. Nous croisons également quelques loutres de mer. On comprend en s’approchant pourquoi cet animal peu farouche a bien failli disparaître. On dirait qu’il est en train de faire la sieste en barbotant les 4 fers en l’air comme si nous n’étions pas là.

« Ok les gars ça commence à chauffer dans le coin, il y a trois dépression de la taille de l’Europe qui vont s’enchaîner cette semaine !! » On resterait bien encore quelques jours à Dutch Harbor pour aller faire de l’hydravion et de la chasse avec Fernandoz mais les pécheurs de crabes ont surement raison. Si on reste trop longtemps on risque de devoir passer l’hiver ici. Et dire que la saison de pêche au « King Crab » commence dans 2 semaines. On comprend pourquoi les pécheurs d’ici sont tous des armoires à glace.

Départ pour Kodiak, Ratafia en laisse ! Attention, il faut se dépêcher il y a de nouveau 60 noeuds qui rentre dans 3 jours.

Nous décidons de profiter de cette escale pour tester un peu notre courage en allant faire une promenade de deux jours à la recherche des ours de Kodiak, qui sont, apparemment les plus gros qu’on pourra rencontrer. C’est donc non sans une petite appréhension que nous nous emmitouflons dans notre sac de couchage. En fermant les yeux, l’image de l’ours empaillé du magasin nous revient à l’esprit… Il fait quand même bien une à deux fois la taille de la tente... Nous gardons tout de même la bombe de « bearspray » sous la main au cas où.

Le dernier fichier météo nous rappelle qu’on est pas encore sorti de l’auberge et qu’il nous faut traverser le Golfe d’Alaska avant que celui-ci ne se transforme en machine à laver. Nous saluons les lions de mer à la sorti du port qui nous répondent par quelques grognements rauques que nous interprétons comme un « bonne chance les gars, ça va secouer ! ».

C’est aussi le temps des au revoir à Jean-Baptiste et Raemy, avec qui nous avons passé de très bons moments depuis le Groenland. Bonne chance pour vos travaux et la suite du voyage! On se reverra à la prochaine Bénichon ou dans une cave de Bourgogne.

C'est à Sitka que nous rencontrons les premières vraies forêts Alaskiennes. Nous profitons d'avoir un peu de temps pour découvrir les incroyables mouillages sauvages des alentours, dont un avec source d'eau chaude rien que pour nous ! Puis c'est le dédale de cailloux autour de l'île du Prince de Galles. On a même le droit à un ballet de baleine (ballet-ne?) à bosse. Nous nous persuadons que leurs sauts vrillés spectaculaires n'ont de but que de nous impressionner. Nous devons trouver un abris pour laisser passer un coup de vent et nous tombons par hasard sur la plus grande communauté d'amérindiens Haidas. Grâce à Becky, une native qui nous invite chez elle, nous en apprenons beaucoup sur l'histoire, les coutumes et également les défis de cette communauté qui subi la pression de la culture américaine. Nous repartons chargé de saumon, de halibut et de viande de cerfs vers le Canada.


A Prince Rupert, Micky débarque pour rentrer en Suisse et faire des sous. Une navigation de 2 jours nous amène au nord de l'île de Vancouver puis nous empruntons le canal entre l'île et le continent pour rejoindre Vancouver. Nous passons une nuit mouvementée à zigzager entre les filets de pêcheurs tendu au milieu du chenal. Malgré quelques coups de sang, nous arrivons à nous frayer un chemin. L'escale à Vancouver nous fait du bien. Il pleut quasiment non-stop mais nous profitons des musées, des restaurants et de voir quelques concerts. Ca change du Nord-Ouest !

 

Il est temps pour nous de faire route au sud. On veut du soleil !! Un petit arrêt à Victoria pour laisser passer le mauvais temps et après c'est parti pour la côte ouest! Prochaines nouvelles de Californie.

Carnet de bord

  • Position:

    48° 25.39'N

    123° 21.84'W

    Victoria


  • Milles:

    24447


  • Température:

    6°C


  • Météo:

    Hier il a fait beau. Statistiquement pour cette région il devrait faire à nouveau beau un jour dans une semaine, ou plus. vivement le Sud.