Le choix du bateau ? Très vite fait dans notre cas, puisque nous avons hérité du bateau de notre père lors de sa disparition en mer en 2008. Le bateau avait auparavant couru les embruns depuis près de 30 ans, que ce soit autour de la méditerranée ou aux Antilles. Lors de son rapatriement en Suisse en 2003, nous avons constaté que le moteur diesel inboard avait été volé, alors que l'on payait des frais de gardiennage. Nous nous sommes dit que les gardiens, n'avaient pas de très bons yeux, puisqu'une grue est nécessaire pour retirer le moteur de sa cale!
Pour cette raison et de part de son âge avancé, le bateau a eu besoin d'un petit chantier (depuis l'été 2009). Au programme, moteur neuf, pont neuf, toutes les peintures et vernis refait, pose de l'équipement électrique et électronique, réservoirs d'eau, cloison étanche à l'avant. Mon dieu, quelle sueur!

Le Bonavalette est un voilier de type Dufour 35, construit en 1979 en polyester. Avec ses 10m70, il est pourrait être actuellement qualifié de «petite unité», bien que c'était un grand bateau lors de sa sortie. Le goût du confort a beaucoup évolué dans le monde de la plaisance. Néanmoins, c'est un bateau confortable pour 5-6 personnes, et très adapté pour y vivre à 3. Son lest important et son déplacement assez lourd lui donnent des bonnes capacités sous voile, que ce soit dans le petit temps et dans les plus grosses vagues. Bien que les bateaux modernes ont des coques permettant des vitesses plus élevées, notre «Bona» a de quoi tenir en respect bien des caravanes modernes!

Nous avons confiance en notre bateau, d'une part parce qu'il a déjà essuyé pas mal de coups de vents et parce que l'on connaît maintenant chaque vis du fond de cale jusqu'en tête de mât, c'est bien nécessaire pour faire un tour du monde!

bonavalette au chantier

bonavalette au chantier

bonavalette au chantier